Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

7 CONSEILS POUR CREER UNE STARTUP …

Soros, Madame Walid, Bill Gates, la Reine Isabelle, la Reine Elizabeth, Warren Buffet... vos seuls amis... par Montagnais (agoravox.fr) mardi 30 août 2016

Vos seuls recours, vos seules chances. Imaginons, vous avez quelques idées géniales, vous êtes innovant, visionnaire, vous avez le sens aigu de l’anticipation, la prescience du changement... bref ! vous êtes de la race des Bernard Palissy, scotché aux problèmes de la cuisson des émaux pendant 20 années, des Semmelweis, engagé corps et âme à découvrir les causes de la fièvre puerpérale, des Christophe Colomb, décidé à aller en Inde par l’ouest, des Francis Drake, inaugurateur passionné des voyages triangulaires, des Ferdinand de Lesseps, qui, deux siècles et demi après le breton Michel Le Nobletz, s’est mis dans l’Idée de réaliser le canal de Panama... mille autres comme cela !

Ou simplement un propagateur inspiré des applications de l’Internet naissant, il y a trente ans, tentant ahan de hisser votre pays sur l’épaule du Géant ..

Si vous êtes en avance donc, si vous avez l’esprit « Start-up » (Start-ap en Russe), sachez que vous avez toutes les chances d’en baver.. Et pas que.

« C'est en 1555, après une vingtaine d'années d'épreuves physiques et morales, endurant les reproches de sa femme et les moqueries de ses voisins, qu'il peut enfin couvrir ses poteries d'un émail jaspé » - Bernard Palissy in Wikipedia.

startup2

« Quand on fera l’Histoire des erreurs humaines, déclara plus tard Hébra, on trouvera difficilement des exemples de cette force et on restera étonné que des hommes aussi compétents, aussi spécialisés, puissent dans leur propre science demeurer aussi aveugles, aussi stupides.

Mais ces grands officiels ne furent pas qu’aveugles, malheureusement.

Ils furent à la fois bruyants et menteurs et puis surtout bêtes et méchants.

Méchants pour Semmelweis, dont la santé s’effondre dans ces épreuves incroyables. Dorénavant, il ne lui sera plus possible de se montrer à l’hôpital sans être couvert d’injures, aussi bien de la part des malades que des étudiants et des infirmières. Jamais la conscience humaine ne se couvrit d’une honte plus précise, ne descendit plus bas, que durant ces mois de 1849 dans la haine pour Semmelweis » - Semmelweis in L.F. Céline.

startup3

« Surnommé « le Grand Français », Ferdinand de Lesseps a été le principal promoteur des deux projets de canaux les plus ambitieux de son temps, le canal de Suez puis le canal de Panama. Ce dernier projet fit perdre tant d'argent aux actionnaires que le promoteur fut condamné à cinq ans de prison, peine qu'il ne purgea pas en raison de son grand âge (88 ans) et de son état de santé  précaire » - Ferdinand de Lesseps in Wikipedia.

Nous pourrions évoquer encore Jeanne d’Arc, toute entière à sa mission de lutte contre l’occupation et de libération de la France, brûlée vive .. Denis Papin, l’inventeur de la machine à vapeur, mort dans la misère ..

Et Churchill : Après l’école, il a fait face à de nombreuses années d’échecs politiques, il a été battu à chaque élection jusqu’à ce qu’il devienne finalement Premier Ministre à l’âge de 62 ans.

Et Lincoln : « Alors qu’aujourd’hui, il est connu comme l’un des plus grands dirigeants de l’histoire des Etats-Unis, la vie de Lincoln n’a pas été si facile. Dans sa jeunesse, il est allé à la guerre avec le grade de Capitaine et est revenu en tant que soldat de deuxième classe (si vous n’êtes pas familier avec les grades militaires, sachez simplement que soldat de deuxième classe est le grade le plus bas). Au niveau échec, Lincoln ne s’en est pas tenu qu’à ça, il a commencé de nombreuses entreprises, toutes ont été des échecs cuisants. Et maintes fois il a été battu lors d’élections. »

startup4

7 conseils

Je me permets de souligner que ces conseils sont tirés de mon expérience aussi bien que de l’observation de situations et de cas d’école nombreux.

En 89 je produisais avec succès un des tous premiers catalogues électroniques, promis à un portage prochain sur l’Internet, remplaçant 30 000 brochures papier, par des disquettes, permettant de surcroît, la production en sous-produit, des devis et des factures quasi automatiquement. 

Une très-puissante organisation s’en est emparé sans vergogne, dans des circonstances où je n’avais aucune chance de lutter .. J’avais eu également l’idée – mais il fallait un peu d’argent à l’époque pionnière, de retenir quelques milliers de noms de domaine .. Songez que la SNCF par exemple, a enregistré les siens en septembre 97 seulement !

Revenons aux conseils et commençons par ce qu’il ne faut absolument pas faire.

Premier conseil : Déterminez avec soins ce qu’il convient d’entreprendre au départ comme action. Pour reprendre un exemple approprié, si vous avez l’idée du canal de Panama, ne commencez pas par aller chercher vos pioches dans la remise et à vous entraîner à piocher !

Ne vous échinez pas à vouloir à tout pris démontrer dans la réalité et sur le champ l’application de vos idées : bien souvent, et en l’absence du nerf de la start-up, qui est le même que celui de la guerre, vous n’y arriverez pas : les esprits ne sont pas prêts, souvent réticents, les conditions ne sont pas rassemblées pour la réussite.

Couvrez vos premières opérations sous le secret. Le secret et la dissimulation sont à la fois une nécessité et une « stratégie ». Regardez l’exemple de Parmentier et de ses pommes-de-terre : interdites au tout-venant, gardées par les soldats du Roi !

N’écrivez pas trop, refusez de satisfaire aux idées éculées de la réalisation d’un « Business Plan » en 60 pages. Les détails, gardez les pour vous, il font partie de la valeur ajoutée de vos travaux. Tout projet, toute innovation, toute révolution se décrit en une page ou presque .. Comme disait le Maréchal (de Saxe je crois, ou Staline..) : lorsqu’on a raison, ça tient en moins d’une page !

Fuyez vos « amis » : au mieux ils ne peuvent pas comprendre (autrement il serait à votre place, voir en avance ..), au pire ils vous en voudront, ou se moqueront, ou critiqueront, ou .. de toutes les façons, ils ne bougeront pas un cil pour vous aider à trouver les millions. De toutes les façons, il y a fort à parier qu’ils n’y pourront rien : ils ne sont ni Soros, ni Steve Job, ni la Reine Elizabeth, ni la princesse Walid.

Vous les insupportez avec vos démarches de « poètes », avec vos « lubies », avec vos comportements « obsessionnels » .. eux sont à la plage, aux loisirs, à la trotte, au foot, aux voyages, à la gigue, au spectron, au spectacle .. Homo Festivus se gausse du professeur .. Tournesol !

Ils n’hésitent pas, ces si bons amis, à courrir acheter le billet de la MDJ (Mondiale des Jeux..), inconscients qu’ils sont des probabilités encore plus petites que les vôtres de devenir millionnaire, inconscients qu’ils sont de votre plaisir à vous, ayant décrété une fois pour toute que leur mode de vie à eux, tout à fait identique à celui de l’ensemble du troupeau, est définitivement supérieur.

« Madame promène son cul sur les remparts de Varsovie .. »

Bon ! je concède que je n’ai pas l’art consommé de me faire l’ami de tous.

Vous mesurez l’écart ?

Revenons aux conseils : faire, cette fois ! Un seul ! Vital ..

En fait, vos idées sont les vôtres, et qu’elles soient, comme on peut le supposer, en avance, rend caduque la nécessité d’en discuter avec votre entourage : ça n’est pas ses affaires, à votre entourage.

Le seul conseil donc, extrêment précis, c’est de consacrer tout son temps, toute son énergie, tous ses talents à approcher et à convaincre Monsieur Soros, la princesse etc ..

Je dis bien, Monsieur Soros ou les princes eux-même, leurs pairs .. pas du tout la Chambre de Commerce – dans le mot Chambre de Commerce, il y a le mot Chambre .. isn'it ? – pas du tout votre banquier, pas du tout les burocrates qui tentent de se faire un virginité en mettant en place des « structures de financement de projets innovants »

startup1

Vous ne tarderez guère vu que les listes et les info’s se trouvent facilement sur le réseau et que notre époque a révélé de puissants moyens d’entrer en contact et de convaincre. Une visite au Ritz ? Ou au Georges V ou à l’Intercontinental, aux heures de pointes ? Vous avez déjà essayé ?

Concluons : Si vous avez un modèle, une idée, un projet qui parie sur le basculement des choses actuelles, si votre start-up est un moyen de faciliter le ré-atterrissage de l’homme contemporain et de lui permettre de renouer avec la réalité .. Alors là ! Bravo ! vous avez déjà presque gagné ! Vous n’avez vraiment pas beaucoup à attendre pour que soit confirmé la valeur des prémisses de votre raisonnement.

Euh ! .. un tout dernier : rapprochez vous de vos semblables, startupper comme vous, et mettez au point des méthodes de chasse en meute, car comme le dit le bon Steve, séducteur :

startup5

” Great things in business are never done by one person, they’re done by a team of people.”

 

Montagnais