Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Flash : Au Panama, dans la province de Colon, les Afro-panaméens sont à la fête.

Chaque année, durant le mois de mai, les « Afrodescendants » de la province de Colón célèbrent avec fierté le Mois de l'héritage africain.

Des conférences, des marches, des défilés de mode, des concerts et des ateliers sur l'utilisation de turbans et de coiffures seront au programme des activités visant à faire connaître la culture et le mode de la communauté afro-panaméenne.

Selvia Miller, la présidente de la Fondation « Etnia Negra », a déclaré avoir reçu de nombreuses plaintes de personnes confrontées à une interdiction de porter des tresses ainsi que des coiffures caractéristiques des femmes afrodescendantes sur leur lieu de travail ainsi que dans les écoles publiques et privées, ce qui constitue une atteinte au droit de l'individu, raison pour laquelle l’organisation a programmé l'atelier « Tengo derecho a usar trenzas » [J'ai le droit de porter des tresses].

Selon le metteur en scène Anselmo Cooper, un nombre croissant de personnes participe à cette célébration. De plus, les expositions culturelles proposées par les communautés d’afrodescendants sont très riches et vont au-delà de la gastronomie.

« Les hommes et les femmes afrodescendants de la province de Colón ont énormément à offrir au pays, mais il est regrettable que l'on ne montre que la partie négative de notre communauté », a déclaré Karla Hull.

La Fondation « Unidos por Colón », présidée par Gustavo Pérez, a parcouru différentes provinces du pays dont le Darién, Coclé, Bocas del Toro et Panama et a réalisé le programme « Rompiendo el silencio » [Briser le silence] pour la deuxième année consécutive.

Le programme est destiné aux étudiants et a pour but de montrer l’apport de l'héritage musical africain à la culture universelle au travers de l’utilisation d'instruments de musique africaine que l'on retrouve également au Bélize, au Honduras, en Colombie, en République dominicaine et au Brésil.

Le « Défilé civique culturel » aura lieu le 26 mai, il partira du Parque de la Juventud et se dirigera vers la Calle 11 et Avenida Bolívar. L'année dernière, 4 000 personnes ont assisté à cet événement et cette année un mouvement de coordination a été mis en place afin de dépasser ce chiffre.

Source : www.elsiglo.com