Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Festivités au Panama : A la découverte de l’histoire des conquistadors à La Villa de Los Santos.

Durant la semaine de célébration du Corpus Christi, la communauté et ses habitants racontent l’histoire avant et après la colonisation espagnole. Le festival du Corpus Christi, le Musée de la Nationalité et bien d'autres sont les attractions touristiques de Los Santos.

La Villa de Los Santos est à la fête cette semaine avec le festival du Corpus Christi durant lequel les visiteurs découvrent les coutumes et les traditions de la campagne. Mais la ville est également la destination idéale pour comprendre comment les Espagnols sont parvenus à « catholiciser » les Amérindiens et coloniser le territoire et pour se rappeler comment s'est tournée cette page de l’histoire.

Les récits des habitants ainsi que les trésors qui prévalent dans les sites emblématiques tels que le Musée de la Nationalité et l'église coloniale de San Atanasio, ainsi que le théâtre de rue qui accompagne les danses et qui représente la lutte entre le bien et le mal, s'unissent afin de commémorer ce qui s'est produit jadis à lors d’un événement qui attire des centaines de touristes.

Corpus Christi

Selon Juan de Dios Acevedo, le curé de l'église de San Atanasio, il s'agit de la fête de l'Église catholique qui célèbre le corps du Christ présent dans l'eucharistie.

À l'époque coloniale, pour que les Amérindiens acceptent le catholicisme, les pères organisaient des pièces de théâtre dont l'enseignement était que les diables représentaient le mal et l'église, le bien.

Les pièces de théâtre ont aujourd'hui été remplacées par les neuf danses du Corpus Christi auxquelles participent 180 artistes de la communauté qui offrent un spectacle de première qualité à tous les spectateurs présents.

Complément d'histoire

Les danses racontent l'histoire de la colonisation, mais le Musée de la Nationalité est également un complément intéressant de cette aventure.

Le musée sera ouvert tous les jours de la semaine, le prix de l'entrée revient à un dollar pour les adultes et 25 centimes pour les enfants.

Les visiteurs pourront en apprendre plus sur la finalisation de la conquête espagnole de nos terres.

Ils y trouveront la cloche originale utilisée par la geste indépendantiste, le manifeste de la guerre signé par Simón Bolívar dans lequel est consigné l’ordre d'attaquer qu’il a donné ; des monnaies frappées en Amérique du Sud dont la valeur commence à un demi réal, des armes authentiques et des répliques, le mobilier exact dans lequel se sont réunies les autorités pour signer l'Acte de proclamation de l'indépendance ainsi que les documents originaux.

Spectacle pour la famille

Comme toute fête, elle a un côté païen, les habitants organisent chaque année avec l'association Rescate de Danzas Miguel Leguízamo un spectacle de grande qualité.

Aristides Burgos, le président de l'association, nous raconte que le jeudi 6 juin, par exemple, est le jour de la huitaine (après le jour du Corpus Christi, célébré le 30 mai dernier), un jour durant lequel les enfants, qui sont les protagonistes, dansent à partir de 9 h du matin.

Le samedi 8 juin est une journée consacrée au tourisme et les neuf groupes parcourent une fois de plus les rues de la Villa de Los Santos à partir de 11 h.

Dans le parc Simón Bolívar, une estrade est installée sur laquelle des représentations de danses traditionnelles sont organisées à 22 h.

Les festivités se termineront en beauté le 9 juin, le jour dédié aux femmes de La Villa de Los Santos. Durant toute la semaine, les danses sont réalisées par des hommes, mais ce jour-là, ce sont les femmes qui incarnent le rôle des cavaliers. Dès que les danses seront terminées, elles cèderont la place à la fête la plus importante du village.

Lorsque le voyage dans le passé à La Villa est terminé, les visiteurs ont appris l'histoire de la conquête et surtout il l'apprécie.

Source : www.panamaamerica.com.pa et Visitpanama.com