Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Bilan carbone neutre et énergie positive pour le nouveau centre régional de l’ONU à Panama City.

PANAMA – L’UNOPS dirigera la construction d’un centre régional des Nations Unies et l’édifice conçu sera l’un des plus verts en Amérique latine.

La construction du centre de Panama City, qui durera quatre ans et dont le coût prévu est de 38 millions de dollars, sera financée par le gouvernement du Panama.

Le centre accueillera plus de 700 employés d’au moins 14 agences onusiennes.

En 2009, le gouvernement avait proposé la création d’un nouveau Centre régional de l’ONU pour l’Amérique latine et les Caraïbes afin de renforcer la capacité de l’ONU de "s’unir dans l’action". Le 23 février 2011, le Ministre des Affaires étrangères du Panama a signé un mémorandum d’accord avec l’UNOPS pour l’élaboration des plans et la construction du Centre. L’UNOPS préparera les documents d’appel d’offres, exécutera les procédures de soumissions et d’achats, et assurera la supervision technique de la conception et des travaux de construction. Au cours de la dernière année, les agences de l’ONU et le gouvernement du Panama ont travaillé à des études de faisabilité préliminaires engagées par l’UNOPS, pour faire en sorte de réduire autant que possible le bilan de carbone du nouveau Centre et de promouvoir une culture de durabilité écologique.   Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a apporté du soutien technique et financier au cours de la conception afin d’intégrer les normes, principes et pratiques les plus exigeants en matière de durabilité. "Il n’y a que deux endroits au monde où l’on peut voir tous les drapeaux : le siège de l’ONU à New York et le canal de Panama. Nous voulons que cet édifice reflète cela", a déclaré le Vice-président et Ministre des Affaires étrangères du Panama, Juan Carlos Varela, au cours de la cérémonie de signature. M. Varela a ensuite ajouté que la participation de l’UNOPS garantira l’aboutissement du projet dans les délais prévus et ce, de manière transparente et efficace. La Directrice régionale de l’UNOPS pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Maria Noel Vaeza, a remercié le gouvernement de son appui. "Au chapitre des édifices verts dans un site vert, le Centre régional de l’ONU au Panama est le premier au monde de ce genre. Il représente une occasion exceptionnelle pour l’ONU de monter la barre et de montrer l’exemple, tant en son sein qu’à l’extérieur. Il constitue un jalon dans la cohérence et l’efficacité du système de l’ONU", a-t-elle souligné.

Construction écologique

Le nouveau Centre a pour but d’ouvrir la voie en matière de bilan neutre de carbone, de durabilité et d’accroissement de l’intégration et de l’efficacité de l’ONU. Il est conçu pour servir de modèle en ce qui a trait aux pratiques optimales pour l’application des principes de construction écologique en Amérique latine et à l’échelle mondiale. Son bilan de carbone est neutre, son bilan énergétique est positif et il est autosuffisant pour l’eau. Toute l’énergie de l’édifice proviendra du soleil et les ascenseurs et fenêtres seront énergétiquement efficaces. Le réglage de la température, la sécurité et l’éclairage seront assurés de manière efficiente par des systèmes automatisés. Des systèmes de récolte de l’eau de pluie apporteront de l’eau non potable à l’édifice et un système écologique d’épuration produira des eaux usées utilisables pour l’irrigation.

Promouvoir "Une ONU"

Le partage de l’édifice vise à favoriser la coordination et le dialogue entre les directeurs et les employés de l’ONU, ce qui représente une occasion exceptionnelle de former des groupes de travail interagences sur des questions d'intérêt commun. Dans la même optique, le Centre sera muni de murs mobiles qui accroîtront sa capacité d’adaptation à des besoins et à des fins variés. Un Centre d’opérations régional d’urgence est aussi prévu et apportera du soutien à la surveillance et aux actions en temps de crise 24 heures sur 24. Les plans comprennent en outre un Centre d’information régional de l’ONU qui servirait le grand public ainsi que les bureaux régionaux et de pays de l’ONU. Le Centre aura une superficie de 17 500 mètres carrés pour les bureaux et les services communs tels que l’auditorium, la cantine, le restaurant, le service de garde d’enfants, la bibliothèque, le gymnase, l’agence de voyages et la banque. Le Centre abritera le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l’homme, l’Organisation panaméricaine de la Santé de l’Organisation mondiale de la Santé, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH et le sida, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Fonds des Nations Unies pour la population, le Programme des Nations Unies pour les établissements humains, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, l’UNICEF, la Stratégie internationale de prévention des catastrophes de l’ONU, l’UNOPS, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme, et le Programme alimentaire mondial. L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture se sont aussi montrés fort intéressés à participer au projet.  Source : UNOPS.ORG