Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Parcs nationaux

Il existe 13 Parcs Nationaux au Panama, un Parc International (géré conjointement par le PANAMA et le COSTA RICA) et un Parc Métropolitain, en plus des 27 autres zones qui bénéficient également d’un statut spécial.

Ces 27 zones sont classées sous différentes appellations telles que réserve, refuge, zone récréative ou parc récréatif etc.… la superficie des zones totalement ou partiellement protégées couvre ainsi près de 33 % du territoire de l’isthme.

Les Parcs Nationaux sont :

  • Parc Naturel Métropolitain

  • Parc International La Amistad

  • Parc National Marin Isla Bastimento

  • Parc National Omar Torrijos

  • Parc National Camino de Cruces

  • Parc National Portobelo

  • Parc National Cerro Hoya

  • Parc National Marin Golfo de Chiriqui

  • Parc National Sarigua

  • Parc National Volcan Baru

  • Parc National Isla Coïba

  • Parc National Altos de Campana

  • Parc National Soberania

  • Parc National Chagres

  • Parc National Darien

Bien que moins nombreux que chez son voisin le COSTA RICA, les parcs nationaux gardent cependant tout leur intérêt pour la très grande diversité de la faune et de la flore qu’on y trouve, la forêt tropicale a la particularité d’être restée intacte sur la majeure partie de son territoire, l’absence de terribles cyclones dévastateurs qui a permis ainsi sa conservation. La flore ainsi protégée lui donne une valeur exceptionnelle pour les passionnés de botanique.

Le gouvernement panaméen semble envisager une amélioration de l’aménagement des parcs afin d’y accroitre le nombre de visiteurs, le retrait total des forces américaines de la zone du canal à toutefois accélérer le processus.

L’ambitieux plan général d’exploitation de la région interocéanique semble aujourd’hui nous en apporter la preuve, ce dernier propose en effet la mise en vente de nombreux terrains en bordure immédiate du canal, le tout accompagné de nombreuses exemptions fiscales afin d’attirer les investisseurs dans l’ancienne zone.