Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Histoire

Histoire contemporaine

L’histoire de la formation de la République du Panama est une des plus belles histoires d’indépendance, parmi les plus intéressantes mais aussi une des plus controversées.

Même si les prétentions séparatistes s’étaient maintenues très virulentes au cours de tout le XIXeme siècle, avec aussi la création d’un état fédéral au sein de la Colombie, ce fut un concours de circonstances au début du XXème qui cristalisa les aspirations.

Un petit groupe d’indépendantistes profita donc de l’intérêt des Etats-Unis pour obtenir une concession en vue de la construction d’un canal, et des efforts de la Compagnie Nouvelle du Canal de Panama pour trouver un acquéreur à son projet. Tout se joua en quelques jours.

Ainsi, le 3 Novembre 1903, un bataillon colombien de 466 tirailleurs débarquent du vapeur “Cartagena” dans le port de Colon. Seuls les officiers seront transportés par train (unique voie de communication) de Colon à la ville de Panama, où ils seront aussitôt faits prisonniers. L’arrivée providentielle du vapeur américain “Nashville”, le 5 Novembre, provoquera le départ du “Cartagena”,avec 461 hommes à son bord.

L’ Indépendance du Panama sera proclamée sans verser une seule goutte de sang, Manuel Amador Guerrero en deviendra le premier Président.

Un accord à perpétuité, le traité HAY-BUNAU VARILLA, laissera la souveraineté aux États-Unis sur une zone de 500km2. Le canal de Panama, dont la construction fut commencée en 1881 sous l’impulsion de Ferdinand de Lesseps, sera inauguré le 15 Août 1914.

De nombreux troubles sociaux et politiques agiteront cette république qui connaîtra des régimes plus ou moins autoritaires.

Le général Omar Torrijos renégociera en 1977 l’accord sur la zone du canal (Traité TORRIJOS-CARTER). A la mort accidentelle de celui-ci en 1981, le général Manuel Antonio Noriega, commandant la garde nationale (à une période aussi employé de la CIA), se mettra, dans les faits, à contrôler le pouvoir en accentuant le caractère populiste, nationaliste et très anti-américain de sa politique.

En juillet 1987, les États-Unis, tentant d’obtenir l’extradition de Noriega pour trafic de drogue, soumettront le pays à des sanctions économiques. Noriega, en dépit d’une opposition civile vigoureuse, se maintiendra au pouvoir, déclarant même la guerre aux Etats-Unis. Ceux-ci lanceront alors l’opération “Just Cause” le 20 Décembre 1989 pour le capturer.

Il sera remplacé par Guillermo Endara, président déjà élu aux présidentielles de 1989. Ces élections avait été annulées par la gente militaire.

De cette manière commencera l’ère démocratique de la République du Panama, se caractérisant par un attachement à ses institutions  et à une plus grande participation de la Société Civile.

Le Canal sera rétrocédé au Panamá le 31 décembre 1999, comme le stipulait le Traité TORRIJOS-CARTER. Le 22 octobre 2006, les Panaméens par référendum décideront d’élargir le canal afin de faire face à la hausse du trafic. et de rester compétitif sur le transbordement. En fait il s’agira d’une trosième voie parallèle avec un système d’écluses totalement différent, qui sera mis en service en 2016.

Le Panama Pré-Colombien:

Cette expression souligne la présence de vestiges archéologiques sur le territoire panaméen, plus particulièrement dans les provinces du CHIRIQUI, du DARIEN, de PANAMA et du VERAGUAS où ont été découverts des sites et quantité d’objets en or et de céramiques indigènes, de pierres précieuses, comme les émeraudes et de pierres semi-précieuses. Ce sont les HUACAS dont le travail et les ornements prouve qu’un véritable commerce de l’orfèvrerie existait déjà avec les régions formant actuellement la COLOMBIE et le MEXIQUE.

La loi du pays précise que tous ces objets,  même trouvés, forment partie du patrimoine national.

Ces trésors peuvent être admirés  lors d’une visite au musée Reina Torres de Arauz.

mise à jour le 03.09.2015