Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

ILS DOIVENT VOULOIR LA GUERRE …

 

Chère lectrice, cher lecteur, Dans le train, vous êtes plutôt fenêtre ou couloir ? Celui-là vous emmène à une vitesse folle. Vous manquez de dérailler à chaque virage. Déjà vous apercevez le mur dans lequel vous allez vous fracassez. Alors, fenêtre ou couloir ? Bienvenue dans les élections les plus bêtes du monde. Le train va s'écraser et ils vous demandent —solennellement— de choisir la place que vous préférez.

L'Europe au bord de l'explosion

La Zone Euro va mal. L'Allemagne accumule les excédents : commerciaux, budgétaires, investissements... Pendant que presque tous les autres pays accumulent, eux, les échecs. Pour la Banque Centrale Européenne, c'est comme faire avancer un attelage dont les chevaux prennent des directions opposées. D'un côté l'inflation augmente rapidement en Allemagne et en Belgique où elle est maintenant au-delà de l'objectif des 2%... Mais de l'autre, elle est au point mort en Italie, au Portugal et en Grèce. Les premiers risquent la surchauffe si la BCE ne monte pas ses taux tandis que les 3 autres risquent l'effondrement si elle les monte. [2] Pendant ce temps-là, le mouvement contestataire 5 étoiles en Italie s'impose comme le premier parti du pays. Alors : fenêtre ou couloir ? Mais il y a pire. La BCE alimente les déséquilibres.  Elle agit comme si elle faisait de la déstabilisation active. Pour aider les pays en difficulté, la BCE rachète chaque mois 80 milliards d'euros de dettes souveraines. Elle affirme ainsi alléger le fardeau et relancer la consommation et l'inflation... Sauf que l'argent ainsi libéré va immédiatement se réinvestir en Allemagne jugée plus sûre par les investisseurs [1]. Résultat, le remède est pire que le mal et les différences entre l'Allemagne et le reste du monde européen se creusent. La BCE arrête-t-elle pour autant son programme ? NON. Cela s'appelle une fuite des capitaux que la BCE a de plus en plus de mal à maquiller : des sommets ont été atteints au mois de février. Rien que chez les Italiens, ce sont 386 milliards d'euros qui se "planquent" en Allemagne. On n'en parle pas "à la TV", pas plus que dans les journaux en kiosque ou en ligne d'ailleurs mais c'est au niveau de l'Europe que se joue réellement cette élection :Pour que l'Euro n'explose pas en vol il faut que la zone converge :

  • Qu'il y ait des transferts de capitaux des zones les plus riches vers les plus pauvres et

  • Des transferts de travailleurs en sens inverse, des pays plus pauvres vers le plus riches... Comme cela se passe en France d'ailleurs.

Cela fait 50 ans que l'on sait tout cela et qu'on l'observe tout autour du monde [4]. Ce n'est pourtant pas bien compliqué : vous ne pouvez pas faire compte commun et chambre à part.  Or les Allemands ne sont pas plus prêts à payer le chômage d'un Français que le Français en question n'irait s'installer dans la Ruhr travailler pour un patron Allemand et apprendre la langue de Goethe. Que peut-il bien se passer si vous prenez l'argent d'un Allemand de force ou que vous forcez un Français à travailler contre son gré... Fenêtre ou couloir ?

Ils doivent vouloir la guerre

Il ne leur reste qu'une carte à jouer : le passage en force. Et cette carte est toute trouvée depuis 2 ans. Elle nous vient directement de Berlin : On va faire un ministre de l'économie européen. Et c'est lui qui décidera pour vous. Ce ministre représentera "une autorité politique forte gardienne des intérêts économiques et fiscaux de la Zone Euro contre les intérêts nationaux[5] Imaginez une salve de lois travail sur-vitaminées passées en force depuis Bruxelles par un ministre qui ne parle même pas Français.  Ils auront sans doute besoin d'une bonne douzaine d'engins télécommandés comme celui-ci (c'est le dernier cri pour se débarrasser de manifestants en colère) :

Imaginez les stations-services bloquées, les centrales arrêtées, les communications coupées, les manifestations qui se transforment en émeutes et les émeutes en razzia. Eux seront bien cachés derrière leurs cordons de police et leurs réquisitions... Mais vous ? Qui assurera votre sécurité alors que les forces de police et de gendarmerie ont déserté leurs casernes pour patrouiller autour des ministères et monuments publics pour les opérations Vigie Pirate et Sentinelle. Qui versera votre salaire et votre retraite si tout le pays est bloqué et les banques en faillites ? Bien sûr le pire n'est pas certain. Ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas vous y préparer. Car quel que soit le résultat de l'élection, le prochain gouvernement aura à faire face à la crise européenne. Puis les Allemands à l'automne prochain. Puis les Italiens début 2018.Pas plus que vous je ne sais quelle sera l'issue de cette crise. Je ne sais pas non plus s'il vaut mieux vous mettre côté fenêtre ou couloir. Ce que je sais en revanche, c'est que cette crise, ils ne vous en protègeront pas —au contraire—.

Il est temps de prendre votre assurance contre la crise de l'Euro

L'Euro a déjà perdu 30% face au Dollar américain ces 3 dernières années. Si vous aviez placé un peu de vos économies en dollars vous auriez obtenu un rendement de 10% avec un placement entièrement liquide et peu risqué. Il ne s'agit pas d'ouvrir un compte chez un courtier et de jouer aux apprentis traders (je vous le déconseille fortement). Ce n'est pas de la spéculation, simplement une assurance contre la crise européenne.Il suffit d'ouvrir un compte courant dans une devise étrangère et d'y laisser un peu d'argent en vérifiant de loin en loin l'évolution du taux de change.  Encore une fois, cette stratégie toute simple vous aurait rapporté 10% par an ces 3 dernières années simplement en plaçant de l'argent sur un compte courant en dollars. Malheureusement, il est peu probable que votre conseiller financier vous parle d'une stratégie aussi simple et peu coûteuse : ce n'est pas son intérêt, ni celui de la banque. Il existe pourtant 5 manières de mettre en place cette stratégie, chacune ayant ses avantages spécifiques. Selon ce que vous recherchez, vous pourrez privilégier une solution plus ou moins souple, plus ou moins coûteuse et plus ou moins robuste. J'ai réuni ces 5 solutions dans un dossier pratique : Devises, votre assurance en cas de crise de l'Euro.  Vous y découvrez :

  • Le premier moyen, le plus simple, tellement évident que l'on n'y pense même plus... (page 8)

  • Pourquoi les conseillers financiers n'appliquent pas la première règle de prudence en investissement lorsqu'il s'agit de leurs clients (page 2);

  • Éviter de finir "comme les emprunts russes" qui ont ruiné 3 millions de famille au début du XXe siècle (page 5) ;

  • Vous découvrez l'application qui vous permet d'ouvrir en quelques minutes un compte au Royaume-Uni (en dehors de la Zone Euro) aussi bien en dollars qu'en livres sterlings ou euros (page 15).

  • Vous apprendrez comment ne plus jamais payer les frais de changes déraisonnables que vous imposent les banques (page 16) ;

  • Vous lirez page 7 la confession choquante du PDG d'une des plus grandes banques françaises ;

  • Vous découvrirez les services très utiles que les banques ne proposent... que dans certaines régions de France bien particulières (page 11).

Je vous propose de recevoir immédiatement ce dossier grâce au lien au bas de ce message.

Investissez dans la monnaie qui ne meure jamais

Ce n'est pas tout. J'ai aussi préparé un dossier pratique sur la seule monnaie qui a traversé les millénaires : l'or. On frappait déjà des pièces d'or à Varna en Bulgarie il y a 7 000 ans. Depuis l'or n'a jamais cessé d'être une monnaie. Les monnaies de papier au contraire sont des feux de paille qui ne durent que quelques années, un siècle au mieux... avant leur destruction ainsi que la valeur que vous y aviez mis péniblement année après année (page 2). Les détracteurs de l'or vous diront que c'est un mauvais investissement. L'or n'est pas un investissement comme les autres, c'est la meilleure des assurances

Vous lirez dans ce dossier l'histoire de ce banquier américain qui fit fortune au début des années 1970 (page 3). 

Il avait compris mieux que tout le monde le cycle des monnaies, comment elles se créent naturellement sous différentes formes et aussi comment se détruisent et meurent. Vous comprendrez à quel moment exact nous sommes du cycle monétaire actuel (page 5).Surtout lisez l'avertissement de la page 6 avant d'acheter la moindre once d'or.   Il existe de multiples manières d'investir dans l'or. Vous apprendrez à choisir celle qui correspond le mieux à votre objectif.

  • Vous découvrirez la réalité —somme toute assez simple— derrière les mots barbares des investisseurs professionnels : certificats, futures, forward, trackers, swaps, leasings... Et comment ceux-ci créent de l'or qui n'existe pas et essaie de vous le revendre (page 8).

  • Vous découvrirez aussi les acteurs de référence du marché de l'or, ceux en qui vous pouvez faire confiance ainsi que leurs spécificités. À la fin du dossier vous saurez lequel choisir.

  • Vous apprendrez pourquoi votre banque n'est sans doute pas le meilleur endroit pour acheter de l'or... Et irez directement chez les prestataires de votre banque sans avoir à lui donner une commission importante.

  • Vous apprendrez à lire facilement les frais de ces prestataires (page 9).

  • Vous ferez aussi la différence entre les pièces d'or, les lingots et lingotins.

  • Vous apprendrez ce que change la loi Hamon de 2015 sur l'achat et la vente d'or (page 12).

  • Page 14, ne ratez pas ce conseil simple mais essentiel pour bénéficier d'une fiscalité avantageuse.

  • Je vous livrerai aussi le secret de la "pièce" que vous pouvez revendre sans payer d'impôt sur la plus-value (page 16) ;

  • Je vous livrerai un autre secret que je ne dirai jamais même à mes plus proches amis et familles et vous comprendrez pourquoi. (Page 14)

  • Vous découvrirez les 7 règles essentielles pour conserver de l'or et tout objet précieux chez vous (vous ne lirez la n°5 nulle part ailleurs)

J'ai passé près de 3 semaines pour réunir toutes les informations essentielles et rien qu'elles dans un dossier pratique et complet de 16 pages : L'Or, la monnaie millénaire.  Je vous propose également de vous envoyer immédiatement ce dossier. À ma connaissance ces 2 dossiers pratiques "Devises : votre assurance contre la crise de l'Euro" et "L'Or, la monnaie millénaire" regroupent les informations essentielles pour vous protéger.

La charge sur votre épargne est déjà en cours.

Depuis 2007, la Banque Centrale Européenne vous a DÉJÀ confisqué 320 milliards d’euros au profit de l’État et de manière générale des porteurs de dettes. C’est le résultat de la politique de « taux négatifs » de la BCE. L’État s’endette gratuitement — et il ne se prive pas de s’en féliciter— mais c’est vous qui payez. L’argent que vous gardez à la banque ne fructifie pas. Un grand cabinet de conseil a calculé précisément le transfert de richesse entre épargnants et porteurs de dettes (surtout l’État mais pas seulement) entre 2007 et 2012. J’ai étendu le calcul jusqu’à fin 2016. Cette étude provient d'un dossier que j’ai sur mon bureau, ce dossier a été créé spécialement à ma demande par un des plus grands experts français sur les questions de dettes. Il s'appelle Émeric Challier. J'ai rencontré Émeric pour la première fois, il y a près d'un an. Et j'aurais voulu que vous puissiez le rencontrer vous-aussi. Émeric est un chercheur en économie qui a revêtu le costume de banquier afin de pouvoir tester dans le monde réel le résultat de ses recherches. Nous avons discuté à batons rompus pendant 3 heures et j'utilise encore aujourd'hui les notes que j'ai jetées après notre rencontre pour écrire mes lettres. Il y a bientôt 10 ans, Émeric créait Oaksfield Partners une société de recherche économique et d’investissement. C’était en 2007, à la veille de la grande crise des subprimes. Son projet aurait dû être tué dans l’oeuf… C’est pourtant le contraire qui s’est produit. L’entreprise est devenue une référence en recherche économique et en gestion d’actifs. Avec Oaksfield partners, Émeric a aidé ses clients à surmonter la crise des subprimes en 2008, la crise des dettes souveraines en 2010 et plus récemment l’éclatement de la bulle du marché actions en début d’année dernière —stratégie pour laquelle Émeric a reçu 3 distinctions internationales dont l’actif d’or de l’Agefi, un des journaux financiers les plus réputés en Europe. À chaque fois Émeric a permis à ses clients de se protéger ET de faire fructifier leur patrimoine, non pas dans une logique de spéculation mais dans une attitude d’investisseur responsable et prudent. Je ne connais pas d’autre société qui ait prédit comme eux ces 3 dernières convulsions de notre économie… Je ne connais pas d'autre chercheur qui ait agi selon son analyse avec le succès qu'Émeric a eu. C'est pourquoi j'ai demandé à Émeric de rédiger une série de dossiers mensuels afin de nous aider concrètement à nous protéger de la grave crise que nous traversons. Émeric est en train de mettre la dernière touche à son nouveau dossier sur les programmes des candidats à l'élection présidentielles et l'Europe, clé de l'élection. 

Découvrez les Dossiers d’Émeric Challier

Voilà comment cela marche. Je vous propose de vous envoyer immédiatement :

  • Le dossier du mois de février d'Émeric sur les taux d'intérêt et comment ils ont déjà commencé à détruire vos économies.

Mes 2 dossiers pratiques EXCLUSIFS :

  • Devises : votre assurance contre la crise de l'Euro

  • L'Or : la monnaie millénaire

Vous recevrez également à la fin de la semaine un nouveau dossier d'Émeric sur les programmes des candidats. Puis chaque mois, vous recevrez un nouveau dossier qui fera le point sur l'évolution de la situation. En plus de cette mise-à-jour essentielle vous découvrirez les secrets et les opportunités d'un sujet particulier : inflation, pétrole, commerce extérieur, démographie, croissance, emploi... Jugez par vous-même : Il vous suffit de souscrire à un abonnement d'essai aux Dossiers d'Emeric Challier grâce au lien au bas de ce message. Si vous n'êtes pas plus que convaincu par le travail d'Émeric, vous serez immédiatement remboursé et vous garderez tous vos dossiers. Avec Émeric, vous apprendrez chaque mois à vous faire, par vous-même, un avis honnête sur le risque réel de vos placements et comment agir par des alternatives saines. Émeric ne remplacera pas le conseil personnalisé d’un gestionnaire de patrimoine avisé, mais il vous aidera à mieux comprendre les enjeux, les avantages et inconvénients de chaque situation, des sujets économiques compliqués qui influent sur votre vie quotidienne. Il vous aidera à approfondir et à échanger plus facilement sur de nombreux points techniques avec votre conseiller ou votre banquier, à poser les bonnes questions. Vous découvrirez que des placements que vous pourriez considérer comme « sûrs » ne le sont pas autant que vous pourriez l’imaginer et qu’au contraire, d’autres placements étiquetés risqués, utilisés avec justesse, sont en fait des assurances nécessaires pour préserver votre épargne. 

Un accès aux plus grands professionnels

Émeric est statisticien de formation. Il utilise des données statistiques auxquelles vous et moi n’avons pas accès. Ce n’est pas tout, Émeric a rassemblé autour de lui toute une équipe d’experts et d’analystes qui suivent plus particulièrement les marchés de l’énergie, les marchés émergents etc… C’est toute cette organisation associée à une expérience de 30 ans qui lui permettent non seulement de vous aiguiller sur les bons placements mais aussi aux bons moments. Des investisseurs professionnels paient des milliers d’euros par an pour disposer d’un tel service. En plus Émeric ne se contente pas de « sortir les chiffres ». Il prend le temps d’expliquer clairement et simplement les enjeux ainsi que les solutions de chaque situation, chaque placement. Pourtant, vous pourrez avoir accès à toute la recherche d’Émeric pour quelques euros seulement. L’abonnement aux Dossiers Conseils d’Émeric Challier ne coûte normalement que 97€ par an pour 12 dossiers mensuels. En tant que lecteur du Vaillant petit économiste je vous propose :

  • une réduction supplémentaire de 50% soit votre abonnement à 49€ seulement pour un an d’abonnement (12 numéros) aux Dossiers d’Émeric Challier ;

Je vous enverrai aussi aujourd’hui même vos 3 CADEAUX : 

  • Le dossier ""Taux d'intérêt, l'heure de vérité" et mes 2 dossiers pratiques

  • Devises : votre assurance contre la crise de l'Euro et

  • L'Or : la monnaie millénaire

PLUS, d'ici quelques jours, le nouveau dossier d'Emeric :

  • Présidentielles : les candidats et l'Europe

Cette offre est valable en cliquant sur le lien au bas de ce message.

Vous ne prenez aucun risque

Une fois inscrits, prenez le temps de lire les premiers dossiers attentivement, de consulter d’autres sources, d’en parler autour de vous, à votre conseiller bancaire. Pendant trois mois, vous bénéficiez de ma garantie personnelle de remboursement : si vous n’êtes pas plus que satisfait de votre choix, vous pourrez résilier votre abonnement et être intégralement remboursé. Ce n’est pas tout, vous bénéficiez d’une garantie supplémentaire. En choisissant le paiement sécurisé par mandat bancaire SEPA, vous bénéficiez également de la garantie sans condition de votre banque qui vous remboursera automatiquement jusqu’à 8 semaines après votre commande sur simple demande ou même jusqu’à 13 mois en cas de problème. Développé spécialement pour les paiements en ligne la règlementation SEPA vous protège à 100%. Vous bénéficiez donc d'une double garantie de remboursement. Vous pouvez demander sans aucun risque vos 3 premiers dossiers et les recevoir immédiatement :

À votre bonne fortune, Olivier Perrin, Le Vaillant Petit Économiste.

Sources : [1] L’ARGENT « CRÉÉ »PAR LA BCE VA SE PLANQUER … EN ALLEMAGNE [2] La mort par l’inflation guette l’Europe [3] Le Traité instituant le Mécanisme européen de stabilité est-il légal? (la suite) [4 Il s'agit des "zones monétaires optimales" telles qu'observées et analysées par l'économiste Robert Mundell. [5] Il s'agit d'un document datant de 2015. Il a été émis par "l'Institut Jacques Delors"... à Berlin. 

Il est naïvement intitulé : "Que ferait un ministre des finances européen?" 

"Il ferait appliquer les règles européennes en cas de non-respect des engagements." Il disposerait d'un budget d'investissement européen afin de récompenser les bons élèves (les Allemands ?). Il présiderait "un Fonds Monétaire Européen, version améliorée du Mécanisme de Stabilité Européen". Toutes ces propositions sont portées par l'Allemagne et largement endossées par M. Macron