Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse : La grogne française, vue de l’étranger – Contrepoints mercredi 27 novembre 2013.

Le gouvernement français déploie un plan diaboliquement intelligent pour se mettre à dos ses citoyens.

Par J.D Tucille, depuis les Etats-Unis.

L’économie française est totalement à l’arrêt – et à vrai dire, elle est même entrée dans une phase de récession. Cette situation résulte du lourd et pénible fardeau de taxes et de règlementations qui pèse sur le pays. Les Français sont furieux et organisent des actions contre le niveau élevé des impôts, conduisant les bureaucrates à faire, dans l’affolement, des prédictions selon lesquelles la révolte serait imminente.

Et alors que les Français cherchent à tout prix comment gagner leur vie, et courent après chaque petit plaisir dans lequel ils pourraient momentanément oublier leurs malheurs, les législateurs proposent de pénaliser la prostitution et ainsi de rendre la pratique clandestine. C’est une proposition sacrément intelligente, qui empêche encore un peu plus de voir un dénouement heureux à toutes ces politiques… À moins qu’il n’y en ait pas !

La Deutsche Welle a écrit :

" La France a, de manière répétée, échoué à atteindre les objectifs fixés par l’Union Européenne en termes de déficit public, selon lesquels celui-ci ne devait pas dépasser 3% du PIB. Cette année, le déficit public devrait être d’environ 4% du PIB, et ce malgré l’augmentation des prélèvements.

À partir de 2015, les dépenses publiques devraient être réduites afin d’atteindre l’objectif de 3% de déficit public.

Toutefois, Standard & Poor’s a émis de sérieux doutes sur la capacité de la France à être à la hauteur de ses engagements.

De plus, la croissance stagne, entravée par la faible compétitivité d’un grand nombre d’entreprises, affirme Uterwedde.

« Les entreprises produisent très souvent des produits plutôt simples – une Renault Twingo plutôt qu’une voiture de luxe, par exemple. Avec une telle gamme de produits et dans un contexte de marché concurrentiel, les pressions qui pèsent sur les coûts sont extrêmement importantes.

Le taux de chômage en France atteint des niveaux records : près de 11%. Standard & Poor’s estime que ce taux restera supérieur à 10% jusqu’en 2016. « Le chômage des jeunes est deux fois plus important qu’au niveau national, affirme Frédéric Schaeffer, et c’est pour cette raison que la plupart des politiques gouvernementales se concentrent sur cette question ».

Lire l'article de la Deutsche Welle

De manière peu surprenante, Standard & Poor’s a dégradé d’un cran la note de la France, insistant sur le fait que le pays pourrait perdre sa capacité à rembourser sa dette.

En réaction à cette période mouvementée, le gouvernement français a, comme d’habitude, pris la décision d’équilibrer ses comptes en tentant de traire encore un peu plus les Français – une décision contre laquelle même l’Union Européenne a mis en garde la France. En conséquence, les Français se sentent accablés, mais ils sont également en colère.

Bloomberg rapporte que « le gouvernement socialiste de Hollande fait face à une fronde contre les taxes et le lourd fardeau de règlementations, non seulement de la part des dirigeants – comme chacun pouvait s’y attendre – mais également de la part d’agriculteurs, de commerçants, de chauffeurs de poids-lourds et de joueurs de football.

Ces manifestations ne sont pas de petits rassemblements locaux. Un rapport du Ministère de l’Intérieur qui aurait dû rester secret a été dévoilé par Le Figaro.

Le Irish Times l’a résumé ainsi :

" Les rapports mensuels du ministère de l’Intérieur sont généralement rédigés dans une langue aseptisée et utilisent un vocabulaire précautionneusement choisi, ce qui, de manière évidente, rend encore plus alarmant l’avertissement fait au ministre de l’Intérieur et au Président de la République.

« Le bien-fondé et la légitimité des impôts » sont fortement remis en question, indique le rapport. « Un mécontentement latent associé à un sentiment de résignation s’est brutalement manifesté au travers de soudains accès de colère, quasi-spontanés, et qui se sont développés en dehors de tout mouvement social organisé. »

La publication d’extraits de ce rapport coïncide avec l’émergence d’au moins une dizaine de mouvements de protestations, empruntant des noms d’animaux parmi lesquels on trouve les poussins, les dindons, les abeilles, les moutons, les dodos et les cigognes. Il y a également des bonnets rouges, verts, oranges et les « sacrifiés », qui s’opposent à l’augmentation de la TVA prévue pour le premier Janvier prochain.

« Les impôts sont devenus le principal thème d’opposition au gouvernement », indique le rapport.

Ce dernier parle également d’un climat « difficile » en France, d’un « sentiment d’un profond découragement qui prévaut, empêchant les Français de croire en un meilleur avenir ».

Ceci est le creuset d’une « possible explosion sociale », avertissent les préfets, reprenant le slogan d’un syndicat d’artisans et de travailleurs du secteur du bâtiment : « Faites attention, ça va exploser ».

Lire l'article du Irish Times

Et c’est à ce moment précis que le gouvernement français a proposé de pénaliser les clients des prostituées, ce qui a soulevé la colère des travailleuses du sexe, organisées autour de leur syndicat, le STRASS, mais également des clients eux-mêmes, et de célébrités craignant que la fameuse tolérance sexuelle qui existe en France soit remise en question.

La contributrice à Foreign Policy, Hanna Kozlowska, résume ainsi l’ampleur de cette colère :

" Les prostituées ont trouvé de nombreux alliés dans leur lutte contre cette loi, qui, actuellement, n’a le soutien que de 20% des Français. L’industrie culturelle française n’a jamais répugné à mettre en scène l’amour physique [NdT : en français dans le texte] – après tout, que serait un film français sans scène de nudité ? – et, aujourd’hui, cette industrie apporte tout son soutien aux travailleuses du sexe. Récemment, 70 célébrités françaises – notamment l’actrice Catherine Deneuve, qui a incarné une prostituée dans le film « Belle de Jour » – ont publié une pétition, dans laquelle elles estiment que la loi ne conduira qu’à rendre l’activité clandestine.

« Sans soutenir ou promouvoir la prostitution, nous rejetons la pénalisation de ceux qui se prostituent, tout comme de ceux qui recherchent leurs services », affirme la crème de la crème [NdT : en français dans le texte] de l’industrie culturelle française dans cette pétition, qui a également reçu la signature de chanteurs tels Charles Aznavour ou Antoine, et du réalisateur Claude Lelouch.

Les célébrités Françaises ont néanmoins pris leurs distances d’une précédente pétition qui contestait cette même loi et qui a suscité l’indignation. En octobre, dans leur manifeste controversé, « 343 salauds » qui « en matière de prostitution sont croyants, pratiquants ou agnostiques » écrivaient que « chacun a le droit de vendre librement ses charmes, et même le droit d’aimer faire cela ». Ils rajoutaient qu’ils « ne (voulaient) pas que les législateurs adoptent des lois réglant (leurs) désirs et plaisirs ».

Les agissements de Hollande et de sa clique sont brillants, si par « brillant », vous entendez « ajouter de l’huile sur le feu », juste pour voir le résultat…

Sur le web : reason.com

Traduction : Florian H. pour Contrepoints.

Source : Contrepoints

Actualités en rapport...

"Pourquoi je vais quitter la France" un livre de Jean Philippe Delsol. Lire l'article >>

Quitter la France c'est maintenant ! Eric Brunet pour Valeurs Actuelles. Lire l'article >>

Une famille qui vivrait comme l'état, ça donnerait quoi ? Lire l'article >>

La lente tiers-mondisation de la France. Lire l'article >>

C'est près de 50 % de votre salaire complet que l'état vous prend ! Quels services en retour ? Lire l'article >>

Plus de 35.000 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011 soit une hausse de 62 %. Lire l'article >>

Se préparer à quitter la France pour ne pas subir la crise économique majeure qui s'annonce. Lire l'article >>

La France encore un peu moins compétitive d'après le classement de Davos 2013. Lire l'article >>

Nouveau record de la dette française en 2014 et "pause fiscale" effective en 2015. Lire l'article >>

84 impôts ont été votés en deux ans en France ! Lire l'article >>