Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Le gouvernement Panaméen parie sur les énergies renouvelables:

17-08-15-Gouvernement Panameen Energies renouvelables (2)
Victor Urrutia le secrétaire d’état à l’énergie a déclaré : « Le principal défis de ce projet est d’être en mesure de développer l’hydroélectricité ainsi que de produire de l’énergie solaire et éolienne ».
Comme le secrétaire national à l’énergie l’a affirmé l’augmentation de la production électrique passe par le développement des énergies renouvelables, et ce bien que pour le moment, l’entreprise national de la production électrique (Etesa) ait demandé une suspension temporelle des licences pour la construction d’usines production éoliennes et photovoltaïques.
Le phénomène du Niño a provoqué la baisse des pluies dans le pacifique et a affecté certaines zones agricoles ainsi qu’une partie du bassin du canal de Panama en plus du réservoir du Bayano.
17-08-15-Gouvernement-Panameen-Energies-renouvelables-(3)Mardi dernier, lors d’une conférence dans la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Panama, le secrétaire à l’énergie Victor Urrutia expliquait que l’élaboration de politiques appropriées  pour la production d’énergies renouvelables non conventionnelles constitue le principal défi du gouvernement d’ici à 2019. « En vue de la réalisation de ce projet, développer l’hydroélectricité, produire de l’énergie solaire et éolienne sont notre objectif prioritaire » a-t’ il affirmé.
L’autorité nationale des services publiques (ASEP) a rendu publique l’information suivante : La semaine dernière, compte tenu de la multiplication des demandes d’autorisation pour construction de centrales de production Etesa a sollicité de suspendre temporairement les licences pour l’éolien et le solaire.
En effet, Etesa justifie sa demande par le fait qu’il s’agit de déterminer l’impact sur le système national d’interconnexion électrique de la production éolienne et solaire.
Humberto González, le président de la commission à l’énergie de l’association des entrepreneurs panaméens confirme la nécessité de la réalisation de cette étude mais rappelle que cette mesure de suspension de l’émission des licences pour l’éolien ou le solaire devra être seulement temporaire. Il rappelle que ce type de mesure peut avoir un aspect psychologique négatif sur investisseurs intéressé par le secteur des énergies non contaminantes. On compte déjà des demandes de licences pour générer un total cumulé de 3000 mégawats supplémentaires par les entrepreneurs intéressés par les énergies vertes.
Etesa affirme que les contrats pour la construction d’usine thermiques permettront de couvrir les besoins jusqu’en janvier 2016. Iván Barria, le directeur d’Etesa, assure que les barrages situés dans le Chiriqui et à Bocas del Toro disposent de suffisamment d’eaux actuellement compte du fait que ces régions du pays ne sont pas touchés par la sécheresse.
Petit récapitulatif, à cette époque de l’année, la production électrique provient à hauteur de 63% du secteur hydraulique, de 18,5% des hydrocarbures, 5% est importé, 5% du charbon et 4,7% sont issus du parc éolien de Penonome.
Article de Wilfredo Jordan le 31 juillet 2015. http://www.prensa.com/economia/Gobierno-apuesta-energia-renovable_0_4266323488.html