Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse : Panama, du canal à la quiétude – Valeurs Actuelles le 16 septembre 2014.

Panama - Du Canal à la quiétude - Revue Presse - Actualité Vivre-au-panama.com (1)

Centenaire. Destination en vue avec le colossal chantier d’agrandissement du fameux canal, qui fête les 100 ans de son ouverture, Panamá devient aussi un symbole de l’écotourisme.

Le Panamá s’est ouvert il y a un peu plus de dix ans au tourisme. Ses ambitions concernant les voyageurs européens, notamment les Français, sont importantes. Il profite depuis un peu moins d’un an d’une ligne exploitée par Air France, Paris-Panamá City.

Sous les feux de l’actualité, à la mi-août, avec les célébrations du centenaire de son canal, oeuvre d’ingénierie emblématique du XXe siècle, ce petit pays n’en a pas moins gagné ses galons enviés de destination de l’écotourisme.

Après une clientèle sud-américaine déjà fidélisée, ce sont les voyageurs curieux de l’Amérique du Nord (surtout les New-Yorkais qui aiment lancer les tendances) qui cèdent à l’appel de ses plages paradisiaques.

Panama - Du Canal à la quiétude - Revue Presse - Actualité Vivre-au-panama.com (2)Le calendrier du développement touristique reste suspendu à celui du canal. Rêve accompli de l’habile ingénieur français Ferdinand de Lesseps, il augmente sa capacité, prévoyant de la tripler d’ici à quelques années. Le temps pour le Panamá — qui signifie “abondance” — de mieux faire connaître la diversité de ses richesses. Parmi lesquelles des trésors, car la destination est très préservée. En effet, « 25 % du territoire est protégé », indique le ministère du Tourisme. C’est la promesse d’une forêt tropicale luxuriante, avec beaucoup d’animaux (perroquets, paresseux, papillons…), de plages aux eaux turquoise et d’infrastructures encore accessibles en termes de prix.

Coincé entre la mer des Caraïbes et le Pacifique, l’isthme est de plus en plus apprécié de tous les amoureux de la mer, comme des amateurs de sports nautiques ; il est proposé sur place de naviguer sur les lacs ou de voir les chutes près d’anciens volcans.

N’allez pas croire que le canal ne constitue pas un attrait touristique. La population est très fière de cette voie entre l’Europe et l’Asie, qui lui aura permis d’exister et de s’affirmer comme un État indépendant. La visite de ce que l’on considère sur place comme une “autoroute maritime” (5 % du commerce mondial) est incontournable. Un chantier en effervescence de plus de 5 milliards de dollars, qui n’en sera pas moins une manne : à terme, le canal élargi de vrait rapporter plus de 3 milliards de dollars par an à l’État. Tout pour développer encore le tourisme !

Par Richard Dalleau

Source : Valeurs Actuelles