Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Le Panama veut se défaire de son image de paradis fiscal

Le-Panama-veut-se-défaireLe Monde le 01/11/2015 à 22:26

Isabel de Saint Malo à Panama City, le 21 octobre.

La vice-présidente panaméenne, Isabel de Saint Malo, en visite officielle à Paris, a annoncé une réforme des marchés publics.

Le Panama connaît une croissance de 7 %, mais traîne une réputation de paradis fiscal dont le pays peine à se départir. La vice-présidente panaméenne, Isabel de Saint Malo, 47 ans, en visite officielle à Paris vendredi 30 octobre, a invité le président François Hollande à l’inauguration du Canal de Panama élargi, prévue en avril ou mai 2016. A cette occasion, l’expertise française a été sollicitée pour la sécurité de la logistique portuaire, ferroviaire et aérienne. Avec ses 80 vols par jour, dont bientôt un direct Panama-Dubaï, l’aéroport international est devenu un hub régional important. La sécurité repose sur le renseignement, sur l’échange d’informations sur les passagers et les marchandises, et les Panaméens sont demandeurs de coopération. La vice-présidente, qui est aussi ministre des affaires étrangères, ne croit pas que le Canal de Panama soit ciblé par le terrorisme. En revanche, les autorités se font du souci pour le fameux centre bancaire panaméen, pour éviter qu’il ne serve au financement des terroristes, comme il a servi par le passé pour l’argent du narcotrafic. « Nous avons adopté cette année deux lois, l’une contre le blanchiment et l’autre contre le terrorisme, pour mettre les banques aux normes internationales, affirme Isabel de Saint Malo. Panama n’est pas un paradis fiscal. Cette réputation est injuste. La preuve en est la trentaine d’accords signés pour éviter la double imposition, notamment avec les Etats-Unis, la France et bientôt la Colombie. Les aut...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr