Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

LES NAZIS VOULAIENT DÉTRUIRE LE CANAL DE PANAMA

LES NAZIS VOULAIENT DÉTRUIRE LE CANAL DE PANAMA

Les nazis prévoyaient de détruire le canal de Panama durant la Seconde Guerre mondiale



Les services secrets chiliens ont contrarié le plan allemand qui, sinon, aurait probablement changé l’histoire du monde entier.

C’est ce que vient de révéler la police chilienne en déclassifiant des archives. Les nazis ont essayé de détruire le canal de Panama pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est ce qu’a révélé, jeudi, Héctor Espinoza, directeur général des enquêtes policières (PDI) du Chili. L’équivalent du FBI.

L’agence de services secrets chiliens a déclassifié plus d’un millier de dossiers et de documents, y compris des photos d’époque, émanant d’une enquête qui a permis de déjouer cette opération secrète que préparait l’Allemagne nazie.

Ces documents ont été remis aux Archives nationales chiliennes.

« Il s’agit d’originaux fiables auxquels on peut accéder en ligne », précise Emma de Ramon, directrice des Archives du pays, cité par les journaux britanniques The Guardian et The Independent.

Des documents déclassifiés par les services secrets chiliens ont été remis aux Archives nationales du pays et sont consultables parle grand public, y compris sur internet.



Plaque tournante du commerce mondial




Après la découverte de groupes nazis cachés dans le Sud du Chili, la police civile chilienne avait créé, en 1941, un service secret baptisé Département 50. Il était chargé d’enquêter spécifiquement sur les liens entretenus entre l’Allemagne nazie et les pays sud-américains. Cette unité spéciale du renseignement chilien a permis l’arrestation d’une quarantaine de personnes au Sud du Chili et en Argentine, entre 1942 et 1944.

Ces partisans nazis envoyaient régulièrement des informations à l’Allemagne sur les trajets des navires marchands alliés. Ils suivaient également des entraînements paramilitaires et prévoyaient d’aider l’Allemagne à bombarder le Chili. Et détruire le canal de Panama qui était déjà, à l’époque, une plaque tournante du commerce maritime mondial.

Ce canal qui traverse l’isthme de Panama en Amérique du Sud, relie l’océan Pacifique et l’océan Atlantique. Sa construction a été l’un des projets d’ingénierie les plus difficiles jamais entrepris.

Son impact sur le commerce maritime a été considérable, puisque les navires n’avaient plus besoin de faire route par le cap Horn et le passage de Drake, à la pointe australe de l’Amérique du Sud.

Un navire allant de New York à San Francisco par le canal parcourt ainsi 9 500 kilomètres. Moins de la moitié des 22 500 kilomètres du voyage par le cap Horn.



« C’était un secret d’État »


Les enquêtes menées par les agents spéciaux chiliens ont permis de déjouer le plan secret allemand et de démanteler deux réseaux d’espionnage et sabotage nazis opérant sur le territoire du Chili.

En 1942, les services secrets chiliens ont réussi à localiser une station de radio allemande opérant dans le village de Quilpué. Elle transmettait, de manière cryptée, des informations vers l’Allemagne sur les routes des navires marchands.

Un an plus tard, vingt personnes ont été arrêtées dans le sud du Chili. Ont été exhumés du matériel radio de très haute technologie pour l’époque. Mais aussi de l’argent, un livre de code pour envoyer des messages à l’Allemagne. Et des plans pour bombarder les gisements minéraux dans le nord du pays.

L’actuel chef de la police chilienne a rendu hommage au travail réalisé par ces agents spéciaux de l’époque.

« Nous sommes extrêmement fiers d’eux. Ils ont pu prévenir des atrocités. Sans eux, le cours de l’histoire du monde entier aurait été totalement bouleversé. », a-t-il insisté auprès des médias locaux assistant à la conférence de presse organisée lors de la remise des documents déclassifiés aux Archives nationales.

Cette révélation a été faite la même semaine où d’autres documents nazis ont été découverts. Cachés dans une bibliothèque à Buenos Aires, la capitale argentine.

Après guerre, il a été prouvé que de nombreux criminels allemands, notamment des responsables nazis, ont fui la justice en Europe pour se cacher en Amérique du Sud. Le Chili et l’Argentine en ont abrité un certain nombre.

Le chef de la police chilienne a déclaré que « ces documents déclassifiés ont également révélé que des personnalités du monde polito-juridico-économique avaient clairement soutenu les Nazis ».

Le sujet a longtemps été considéré comme un tabou en Amérique du Sud.

« C’était un secret d’État au Chili, a-t-il même souligné. C’est assez difficile à assumer pour le pays, mais c’est la vérité. »






Publié le 23 juin 2017 par Bruno Alvarez

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/3060/reader/reader.html#!preferred/1/package/3060/pub/4116/page/6

LES NAZIS VOULAIENT DÉTRUIRE LE CANAL DE PANAMA

LES NAZIS VOULAIENT DÉTRUIRE LE CANAL DE PANAMA