Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse – Panama : grande découverte – Par Hebdo01.fr le 2 septembre 2013.

TRÉSOR OUBLIÉ • De part et d'autre du fameux canal de Panama, il existe un pays trop méconnu des touristes européens. C'est donc le moment de s'y rendre pour mettre des paroles sur l'isthme américain.

Pourquoi prendre l'avion pour un pays dont on ne sait pas finalement pas grand-chose ? Parce que le Panama fait vraiment partie de ces futures grandes découvertes touristiques. Mais nous ne le savons pas encore. Sur la carte du monde, nos yeux européens ne distinguent qu'un rétrécissement entre deux blocs gigantesques.

Si la position géographique du Panama fait son bonheur économique avec le canal, elle est plutôt pénalisante pour le reste. Nous sommes… sur un trait d'union facile à oublier. Le Panama se trouve bien en Amérique centrale, mais à l'extrême sud, sur cet isthme minuscule qui fait le lien avec l'Amérique du Sud. Facile donc de l'oublier.

L'esprit du canal

Tout voyageur espère un jour voir ou traverser le canal de Panama. L'unique point de traversée maritime du continent. Il offre ce côté magique rendu possible par l'audace de ceux qui ont osé l'imaginer et le construire avec trous jeux d'écluses sur ses 78 km entre la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique. Il est en cours de dédoublement et les travaux devraient être terminés en 2015.

Visiter le canal est donc bien plus qu'une simple curiosité. Entendons-nous bien, nous ne ferons pas le voyage pour la beauté de Panama City, même si le vieux centre vaut une visite. Mais il faudra cependant céder au plus pratique et y dormir une nuit à l'aller comme au retour.

Un pays, deux océans

Pour le reste, vivons les deux océans ! Les dauphins de l'archipel de Bocas del Toro (en partie Parc national marin) ont pris l'habitude de sauter près des bateaux. En partant d'Isla Colón, la capitale de cet archipel situé dans la mer des Caraïbes (près du Costa Rica), nous avons rêvé comme au temps des grandes découvertes à la vue de petites plages de sable blanc avec forêt de verdure en arrière-plan et eau turquoise parsemée d'étoiles… de mer.

Et il y a encore tant de choses à aimer : la forteresse de San Jerónimo, ou celle de Portobelo (classée au Patrimoine de l'Unesco). C'est ici que Christophe Colomb a débarqué en 1502.

Sans oublier l'archipel San Blas, territoire des Indiens Kunas, ainsi que la côte Pacifique avec, en particulier, les mangroves du golfe de San Miguel.

On en oublierait l'intérieur, ce qui serait dommage. L'altitude moyenne du pays est de 1525 mètres et son point culminant se situe à 3475 mètres avec le volcan éteint Mont Barú. Par temps clair, tôt le matin, on y voit l'Atlantique et le Pacifique.

Mais c'est déjà l'heure du rafting sur le Chiriqui ou d'une excursion pour randonner dans le Darien ou les forêts de Boquete.

En pratique

Le Panama se situe en Amérique centrale, très exactement sur l'isthme qui relie l'Amérique du Sud à l'Amérique centrale. Il possède deux façades maritimes: mer des Caraïbes au nord et océan Pacifique au sud. Ses voisins sont le Costa Rica et la Colombie.

Sa population atteint 3.405.813 habitants (juillet 2010) répartis sur 75517 km². Point culminant: le Mont Barú (3475m).Capitale: Panama City (1.330.000 habitants). Monnaie: le Panama Balboa (PAB), parité avec le dollar américain. 1 PAB = 1$ = 0,75€. Climat : tropical (25 à 30 degrés) avec saison des pluies – on dit saison verte – de mai à novembre.

Comment s'y rendre : depuis Genève, KLM est l'une des compagnies idéales via Amsterdam. Air France lance trois vols hebdomadaires Paris-Panama City à partir du 25 novembre. Papiers d'identité : passeport valide. Langue : espagnol mais l’anglais est très usité. Economie : le canal bien sûr ! Commercialement, la zone franche de Colón est la deuxième du monde après Hong Kong.

Source : Hebdo01.fr