Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse : Panama la vieille, Panama la moderne – Par Marc Tremblay pour le Soleil.

Marc Tremblay, collaboration spéciale Le Soleil, porte un regard sur l'ancien et le moderne de la Capitale du Panaméenne...

Le mur de fins de gratte-ciel s'élance au-dessus de l'avenue Balboa, affrontant l'océan pacifique.

Certaines tours ont une architecture élaborée qui attire le regard, comme le Trump Ocean Club ou l'hélicoïdale Revolution Tower. Attiré par le spectacle du coucher de soleil sur les édifices, je reviens à mon hôtel à pied sans me sentir inquiété. Je vais souper au restaurant Las Tinajas pour profiter de son spectacle folklorique avec les femmes exhibant leurs polleras, la robe nationale panaméenne, et les chants exubérants des hommes portant le pintado, chapeau de paille fin aux ailes relevées.

Sur une péninsule en face de la ville moderne, le Casco Antiguo m'attend. C'est la vieille Panamá. Mais pas la première. Panamá Vieja fut détruite en 1671 par les pirates d'Henry Morgan, à environ 8 km, où subsistent les ruines (à visiter). Il fut décidé de bâtir une nouvelle ville dans un emplacement plus facile à défendre.

Le quartier est agréable à visiter avec ses vieilles églises, ses ruelles animées, ses galeries et les points de vue sur la muraille de gratte-ciel au-delà de la baie. La Cathédrale Metropolitana présente une belle façade dont la construction remonte à 1688. À l'église de San José, j'admire un autel baroque recouvert d'or qui aurait été sauvé de la destruction de Panamá Vieja. Le Théâtre National, terminé en 1907, est un magnifique exemple d'architecture de théâtre d'opérette italien.

À la Plaza de Francia, un monument commémore les 22 000 victimes de la tentative française pour construire un canal. De là, mon regard porte vers une curieuse structure de formes géométriques multicolores, sorte de vaisseau spatial échoué : c'est le Musée de la biodiversité, construit selon les plans de l'architecte Frank Gehry. Ces ouvriers engagés par les Français ne se doutaient pas que leur sacrifice pour excaver un canal apporterait la richesse à une nouvelle économie qui investit dans la conservation de la nature.

Quand et comment y aller

Le climat est plus sec de décembre à mars et il est plus facile de se rendre dans la région en hiver. La région est généralement épargnée par les ouragans.

Vol direct à partir du Québec (YQB) vers le Panama (PTY) depuis le 20 décembre 2012. En savoir plus >>

On peut partir de Montréal ou de Toronto pour Panamá avec Nolitours ou TACA.

Langue, monnaie et santé

La langue officielle du Panamá est l'espagnol, mais l'anglais est très couramment parlé. Les dollars américains sont utilisés. Le Panamá offre une assurance voyage gratuite de 30 jours aux touristes. En savoir plus >> Source : Lapresse.ca / Le Soleil