Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse : Les plages du sud comme remède aux blues de l’hiver – Acadie Nouvelle le 18 février 2015.

Les Plages des tropiques comme remède aux blues de l'hiver canadien - Revue de Presse Vivre-au-panama (1)

À Moncton, notamment, on a reçu 169 centimètres de neige durant le mois de février, alors qu’on en reçoit habituellement 65. - Archives

Les tempêtes hivernales et les vagues de froid qui se succèdent depuis janvier au Nouveau-Brunswick auront eu raison de la patience de nombreux citoyens qui ont décidé de fuir les rigueurs de l’hiver pour se retrouver sur les plages ensoleillées.

Les Plages des tropiques comme remède aux blues de l'hiver canadien - Revue de Presse Vivre-au-panama (2)Alors que le mercure indiquait mardi midi au Nouveau-Brunswick près de -20 degrés en incluant le facteur de refroidissement éolien, la température au même moment à Cancún, au Mexique, était quant à elle de 28 degrés.

Difficile dans de telles circonstances de ne pas envier les personnes qui ont décidé de plier bagage pour se trouver cet hiver sous le chaud soleil des tropiques.

Alors que la grande majorité des Néo-Brunswickois continuent à implorer l’arrivée du printemps, les agences de voyages savourent pleinement les caprices de dame nature.

«On s’enligne vers une année record», indique sans détour Isabelle Saint-Pierre, de Voyage Vasco Atlantique à Saint-Quentin.

Comme à l’habitude, la République dominicaine, Cuba et le Mexique continuent à attirer en grand nombre les touristes.

«Punta Cana, Varadero et Cancún sont les destinations soleil de choix des voyageurs, ce sont de gros vendeurs cette année», a indiqué cette dernière.

Selon elle, le Panama s’est également ajouté aux destinations prisées par les voyageurs.

«Les gens veulent changer la routine, des mêmes destinations. Il y a un nouvel hôtel et un nouvel aéroport à proximité des hôtels, tout ça a incité les gens à aller au Panama pour voir quelque chose de différent», explique Mme Saint-Pierre.

Les mauvaises conditions météorologiques et le temps froid enregistré en janvier et en février ont largement influencé le comportement des consommateurs.

«J’ai beaucoup de clients de dernière minute, de gens qui veulent s’évader du froid», indique la représentante de Vasco Atlantique.

Les Plages des tropiques comme remède aux blues de l'hiver canadien - Revue de Presse Vivre-au-panama (3)«Depuis quelques semaines, les clients arrivent à l’agence en nous disant littéralement sortez-moi d’ici, j’ai besoin de partir», illustre pour sa part Claude Bourgeois, de Voyages Dieppe Travel.

Il n’entrevoit toutefois pas de ventes record cette année. «On a eu un automne relativement beau et chaud, alors les gens n’ont pas nécessairement réservé leur vacance d’hiver à l’avance comme ç’a été le cas l’année dernière.»

Une nouvelle tendance semble vouloir se dessiner chez les voyageurs alors que ceux-ci semblent être plus nombreux à vouloir effectuer non pas un seul, mais bien deux voyages vers les destinations soleil.

«Beaucoup de gens vont par exemple voyager au début du mois de janvier et retourner sur la plage en avril, j’en vois de plus en plus», précise Isabelle Saint-Pierre.

La hausse notable des prix des forfaits offerts aux voyageurs au cours des deux dernières années ne semble pas avoir eu raison de ce besoin d’évasion vers les plages du Sud.

«C’est une question d’offre et de demande. Les gens voyagent plus que jamais», explique Claude Bourgeois.

«Si la demande est forte, les prix vont rester élevés. Des avions à moitié pleins, on ne voit plus ça», estime Isabelle Saint-Pierre.

La forte baisse du dollar canadien explique également cette hausse des tarifs, les frais des chambres d’hôtel et du carburant d’avion étant réglés en devise américaine.

Sébastien Lachance

Source : Acadie Nouvelle