Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

QU’EST-CE QU’UN PARADIS FISCAL ?

 

Un pays ou les impôts sont beaucoup moins chers que dans l’enfer fiscal ou vous vivez aujourd’hui…..

Un hôtel de luxe des Iles Caïmans, pays dénoncé comme étant un "paradis fiscal". (PHOTONONSTOP / AFP)

Cette semaine, l'ONG Oxfam a aussi révélé que les 20 plus grandes banques européennes déclaraient un quart de leurs bénéfices, soit près de 25 milliards d’euros dans des paradis fiscaux, nous sommes contents de l’apprendre…

Ce que conteste notamment la BNP-Paribas, une des banques montrées du doigt, car en fait quand on parle de paradis fiscal, tout est opaque, y compris ce qu'on met derrière cette expression de "paradis fiscal".

Qu’est-ce qu'un paradis fiscal ?

Dans son étude sur les banques publiée cette semaine, Oxfam retient une définition assez large basée sur 4 critères : - l' opacité - les avantages fiscaux accordés aux non-résidents, Au panama vous prenez une carte de résident, ce n’est pas compliqué et vous êtes totalement dans la légalité. - un taux d'imposition réel, faible voire inexistant, Au Panama, impôt brut de 25 % maxi sur les Sociétés, mais compte tenu des déductions fiscales accordées, vous ne paierez jamais ce taux là. - une législation ou des pratiques administratives qui entravent la coopération fiscale avec les autres états. Pourquoi le Panama devrait accepter le diktat des autres pays dont la France, est ce que la France lorsque elle vend des armes aux mouvements terroristes , elle demande l’autorisation au Panama, on se moque de qui ?

Dans la liste d'Oxfam, on trouve ainsi Hong Kong, les Îles Caïmans mais aussi la Suisse, le Luxembourg et l’Irlande. Sauf que cette liste n’a aucune portée au niveau international.D’ailleurs, il n’y a pas à proprement parler de liste officielle des paradis fiscaux. Tout au mieux une liste des territoires dits "non coopératifs". L'OCDE avait bien établi une liste noire mais elle a été abandonnée en 2011, considérant que la mise à l’index était moins efficace que la négociation avec ces pays afin de leur permettre de changer leur législation.