Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse Economie Française : Le niveau de vie des retraités va baisser par rapport aux actifs – Le Parisien le 15 avril 2014.

Les retraités pourront moins compter sur les effets de la croissance selon l'Insee.

Le niveau de vie moyen des retraités va baisser par rapport à celui des actifs, et l'écart devrait se creuser d'ici 2060, selon une étude de l'Insee, publiée ce mardi, consacrée aux réformes successives des retraites depuis 20 ans.

En prenant en compte les différentes réformes de retraite, y compris celle de 2014, l'Insee a calculé que les montants des pensions à la liquidation devraient continuer à augmenter, car, grâce aux effets de la croissance, les revenus d'activité se répercutent sur le montant de la pension. Mais l'écart entre les pensions et les revenus d'activité va se creuser.

Ils bénéficient moins de la croissance

Ainsi, selon des simulations effectuées par l'Insee, en 2060, le niveau de vie moyen des retraités devrait se situer entre 70 % et 85 % de celui des actifs, alors qu'il était similaire en 2010. Une fois leur pension liquidée, la revalorisation sur les prix assure aux retraités un pouvoir d'achat constant. En revanche, ils ne bénéficient plus des effets de la croissance, à l'inverse des salariés, explique l'Insee.

Pour étudier le niveau de vie moyen des ménages actifs et retraités, l'Insee rapporte les ressources de chaque ménage au nombre de ses membres. Ainsi, si le ratio entre la pension moyenne de l'ensemble des retraités et le revenu d'activité moyen risque de baisser passant de 2010 à 2060 de 66 % à une valeur comprise entre 48 % et 57 %, l'effet sur le niveau de vie ne sera pas aussi fort, les foyers de retraités étant de plus petite taille.

... mais leur patrimoine compense

La prise en compte d'autres sources de revenus (patrimoine, prestations sociales, etc) relève par ailleurs le niveau de vie relatif des retraités. Celui-ci atteint en effet en 2011 96 % du niveau de vie des actifs, contre 93 % tel que simulé dans l'étude de l'Insee. «Les ménages de retraités ont en effet accumulé plus de patrimoine et sont plus souvent propriétaires de leur logement, ce qui tend à améliorer le ratio».

Par ailleurs, l'étude constate que si aucune réforme n'avait été entreprise pour les retraites depuis le milieu des années 1980, la part des dépenses de pensions en part du PIB se serait élevée à près de 21 points de PIB en 2060. Avec les réformes, cette part se limiterait à environ à 14 points.

Sur le même sujet

Sondage : les retraités déçus par leur nouveau niveau de vie

Pas de coup de pouce sur les retraites complémentaires

Source : Le Parisien

Alors que les mauvaises nouvelles sur les retraites sont de plus en plus nombreuses en France, le Panama a été classé en 2014 comme le meilleur pays au monde pour s'expatrier et prendre sa retraite... Lire l'article >>