Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Revue de Presse – Tourisme Panama : Le petit paradis de l’île aux iguanes – Par Le Devoir le 14 juin 2014.

Le petit paradis de l'ile aux iguanes au Panama - Pédasi - Actualités Vivre-au-panama.com (1)

C’est dans ces embarcations, qui mouillent ici à la Playa El Cirial, que sont transportés les touristes.

Une douce brise fait claquer les feuilles des palmiers, pendant que sur le sol grouillent les bernard-l’ermite par centaines. Avec les iguanes qui traînent entre la végétation et la plage de sable blanc, l’eau aux mille nuances passant du bleu profond au turquoise clair et les grands oiseaux qui virevoltent dans l’immensité, le décor ambiant est celui d’une île paradisiaque. Nous sommes sur la Isla Iguana, une petite île au large de la péninsule d’Azuero, au Panama.

Si la Isla Iguana a tout du paradis, ou en tout cas de l’idée qu’on s’en fait, il n’en a pas toujours été ainsi. L’île a en effet servi de cible d’essai pour des avions de guerre américains pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le petit paradis de l'ile aux iguanes au Panama - Pédasi - Actualités Vivre-au-panama.com (2)Certaines bombes non localisées et n’ayant pas explosé pourraient encore s’y trouver.

« C’est pour cela que tous les sentiers ne sont pas accessibles, pour assurer la protection des touristes », avertit Luís, un guide de l’Autoridad nacional del ambiante (ANAM) (le ministère de l’Environnement du Panama), qui administre la réserve naturelle Isla Iguana et en a fait une aire protégée.

Difficile d’imaginer qu’un endroit aussi serein et grouillant de vie ait été le théâtre de bombardements dans les années 40. La pratique était courante sur plusieurs îles appartenant au Panama au cours de la Seconde Guerre. Et pourtant. On raconte que les bombes lancées à cette époque auraient éliminé pratiquement toute la végétation d' Isla Iguana, d’une superficie d’environ 53 hectares.

Peu de détails sur ces événements coulent jusqu’aux visiteurs. La plupart des informations à ce sujet ont été colligées par le biologiste marin Marco L. Díaz, qui a effectué plusieurs recherches sur le terrain à partir de la fin des années 80. Mais, encore aujourd’hui, « on n’est pas en mesure de savoir combien d’engins explosifs ou de résidus demeurent encore enfouis ici », ajoute Luís.

Dans les années 90, une opération a été menée pour la détonation d’une des bombes tombées dans le Pacifique à proximité de l’île. Tous les coraux sur une aire de 900 mètres carrés y ont été décimés, mais ils se sont pratiquement tous régénérés sur une période de huit ans.

Le petit paradis de l'ile aux iguanes au Panama - Pédasi - Actualités Vivre-au-panama.com (4)Finalement, avec l’aide de la police nationale, fin 2012, « un groupe spécialisé dans la détection d’engins explosifs a été déployé et une bombe a été déclenchée dans une des parties du site », explique le guide de l’ANAM.

Aucune trace visible par le visiteur ne subsiste et la nature semble avoir repris ses droits.

C’est que la faune et la flore abondent à Isla Iguana. Arrivés sur l’île, non sans ressentir quelque frousse dans la houle, dans une chaloupe de pêcheur depuis la Playa El Arenal à Pedasí, il n’a fallu que quelques pas sur le sentier d’un côté de l’île, jusqu’à l’éblouissante Playa El Cirial, pour apercevoir plusieurs iguanes. L’île porte bien son nom et nombreux sont les reptiles (l’iguane vert et l’iguane noir) qu’on y croise.

Dès qu’on la voit, l’eau chaude et cristalline de la Playa El Cirial crie son invitation à la baignade. Longeant la côte fourmillante de crabes, on se lance sans hésiter dans cette eau. Munis d’un masque et d’un tuba, on nage avec des poissons de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Plus de 300 espèces de poissons vivent aux alentours. Et à certaines périodes de l’année, on peut y observer des tortues de mer.

La petite séance d’apnée permet aussi de découvrir la plus grande diversité de coraux du golfe de Panama. Adjacents à la côte ou regroupés en bancs, des coraux de plusieurs espèces tapissent ainsi les fonds marins sous nos yeux. Certaines parties du récif sont vieilles de plus de 3000 ans.

Le petit paradis de l'ile aux iguanes au Panama - Pédasi - Actualités Vivre-au-panama.com (3)Pendant qu’au loin, au-dessus de la forêt tropicale sèche qui recouvre l’île, danse la plus grande colonie de frégates de la péninsule d’Azuero, on laisse l’île aux mille iguanes nous charmer le temps d’un pique-nique sous les palmiers.

Le temps s’écoule sans qu’on le voie passer dans ce petit paradis. À l’heure convenue lors de notre arrivée, Roberto, qui nous a conduits jusque-là dans sa chaloupe, est revenu nous chercher. Les petites embarcations s’enfilent les unes à côté des autres, laissant voler dans l’air salin de petits drapeaux de la république panaméenne.

Du soleil plein la tête, c’est presque avec tristesse qu’on prend place dans celle de Roberto pour quitter ce magnifique lieu. Mais l’océan nous fera une belle surprise dans les flots jusqu’à Pedasí, un groupe de dauphins se joignant à nous pendant quelques instants.

Source : Le Devoir