Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

Trésor du Panama : Découverte de l’Eglise San José et de son Autel d’Or à Casco Viejo – Panama City.

L’église San José abrite un des plus grand trésor du pays : l’Autel d’Or qui s'y trouve est consacré au saint "San José".

Elle se trouve au coin de l’Avenue A et de la huitième rue , elle a été construite entre 1671 et 1677; sa structure coloniale est une débauche de détails baroques avec une forte influence indigène ou d’art colonial. Au dessus de l’Altar de Oro (Autel d'Or), il y a une lucarne qui permet à celui-ci d’être éclairé par la lumière du jour.

L’autel est en réalité fait de bois d’acajou recouvert de feuille d’or, de style baroque, il date du XVIIIe siècle. L’église en tant que telle, est un joyau de l’histoire, elle a 3 nefs. Dans la nef gauche, se trouvent 4 vitraux confectionnés à Florence en Italie qui furent placés en 1963, et qui représentent Sainte Rita de Casia, Saint Agustin, La Vierge de la Consolation, et Saint Joseph.

Quand il a été décidé de reconstruire la ville sur la zone actuelle du Casco Antiguo, les moines de l’ordres des Augustins des Récollets décidèrent de déménager leur église dans la ville nouvelle, et en 1675, ils inaugurèrent le couvent et l’église, ainsi que l’on peut le lire sur la partie supérieure de la porte d’entrée.

L’Altar de Oro (l'Autel d'Or) est enveloppé par une légende : la tradition dit que cet autel a été une des rares choses à échapper à l’attaque du pirate anglais Henry Morgan en 1671, quand celui-ci saccagea et incendia la ville. Mais les études concernant le style du retable le situent au XVIIIe siècle  et met en doute cette version.

Selon la légende, quand le pirate anglais Henry Morgan a attaqué et incendié la ville de Panama – aujourd’hui connue sous le nom de Vieille Panama-  l’ordre de San José avait édifié son église de pierres à l’extérieur de la ville, très près du Pont Del Rey, l’église étalait là son principal autel, un joyau doré.

Il se raconte qu’au moment du saccage, il y avait un moine, au service de l’église, originaire de la ville de Los Santos, qui s’appelait Juan. Alerté, il couvrit l’Autel d’or d’un mélange de Albayalde (oxyde d’argent), pour lui donner une apparence d’inachevé, l’autel se retrouva ainsi noirci.

Quand Morgan le pirate, arriva à l’église, il se plaignit de la pauvreté de l’ordre et le moine Juan lui demanda une aumône de 1000 ducados pour terminer l’autel. L’histoire dit que Morgan, après avoir beaucoup ri s’exclama alors : “Ce frère est bien plus pirate que moi” et tendit au moine l’argent demandé.

Les images que l’on peut voir sur l’ Altar de Oro sont celles de : Saint Joseph, père terrestre de Jésus Christ,  Saint Thomas de Villa Nueva, en haut à droite, Sainte Clara de la Cruz de Montefalco, en haut à gauche, Saint Agustin qui se trouve sous Santa Clara, et Notre Dame de la Consolation, portant le divin enfant Jésus sur ses genoux.

En haut du retable, on voit à l’intérieur d’un cercle, le Père Eterno, la tête encadrée dans un triangle, symbole de la Trinité, il bénit le monde de sa main droite, et tient une balance dans la main gauche, symbole de la Justice, il soutient l’univers.

Approchez-vous de l’église de San José et laissez-vous porter par l’histoire et la légende qui entoure l’ Altar de Oro (l'Autel d'Or).

Source : Visitpanama