Le PANAMA est le pays idéal pour votre "FUTURE NOUVELLE VIE" pour vous et votre famille.

EN TROIS ANS, L’EURO A PERDU 30 % FACE AU DOLLAR …

Chut, l'Euro a perdu 30% ….mais c'est un secret !! Le 3 janvier 2014, vous échangiez 1,36 dollars contre un euro. Hier, le même euro vous rapportait 1,04 dollars. Cela n'a l'air de rien et n'intéresse d'ailleurs pas les journalistes mais voici un effet que vous pouvez directement constater : En 2014, un iPhone coûtait 750$ Aux États-Unis et 730€ En France. En 2017, le dernier iPhone coûte toujours 750$ aux États-Unis mais 909€ en France : c'est une augmentation de 25%clairement imputable à la baisse de l'Euro. Dans le même temps sont arrivés les producteurs chinois avec des téléphones low costs et cela ne s'est pas ressenti dans les prix moyens de vente des téléphones. Mais la réalité est que vous avez perdu 20 à 30% de pouvoir d'achat sur les produits importés depuis 3 ans. Et si vous ne voyez pas les prix changer, c'est que les produits importés baissent en qualité, c'est ce que l'Insee appelle le facteur "innovation". Votre téléphone coûte le même prix, il dure simplement 2 fois moins longtemps... J'ai pris l'exemple emblématique de l'iPhone mais la comparaison marche avec presque tous les biens d'importation (en dehors de la zone euro bien évidemment). image-euro Mais la baisse de l'Euro est aussi une opportunité. Notez en sens inverse que si vous aviez ouvert un compte courant en dollars américains en 2014 et que vous vous étiez contentez d'y laisser un peu de vos économies, vous auriez aujourd'hui un rendement 6 fois supérieur à celui de votre assurance vie et sans aucune fiscalité. Voilà pourquoi je recommande souvent de diversifier son patrimoine en dehors d'actifs libellés en euros, que ce soit en monnaies étrangères, en métaux précieux sans oublier les biens d'usage (par exemple vous investissez 8 000€ pour refaire l'isolation ou le chauffage d'une vieille maison. Ces travaux vous font économiser 1 000€ en frais de chauffage par an, alors au bout de 15 ans vous aurez obtenu l'équivalent d'un rendement annuel de 4,3%).  Ces placements sont d'autant plus importants que les fortes variations actuelles du taux de change Euro-Dollar montrent une grande fébrilité des marchés et la possibilité d'une chute plus importante encore : ces 4 derniers jours, l'Euro a varié de 1,035 à 1,065$, soit une variation de près de 30% ! Malheureusement, votre banquier ne vous proposera jamais de tels placements pour vous protéger des mauvaises politiques nationales et monétaires. J'en ai moi-même fait l'expérience. J'ai vécu un an aux États-Unis entre 2011 et 2012. avant de partir, j'ai fait le tour d'une dizaine de banques afin de placer 15 000€ d'économies. C'était l'époque des crises souveraines en Europe. La Grèce et l'Espagne étaient au plus mal. J'ai donc demandé un placement assuré contre un la crise européenne, c'est-à-dire un placement qui ne soit pas libellé en euros. Sur les 11 conseillers que j'ai rencontrés, 10 m'ont proposé sans sourciller une assurance vie en euros, un PEL ou un livret d'épargne... C'est-à-dire les produits que leur supérieur leur avait demandé de vendre et les plus exposés au risque que je voulais justement éviter. Un seul m'a proposé un Plan Épargne Action avec un fonds en actions non-européennes... Tout en me déconseillant d'y mettre mes économies tant les performances de ce fonds étaient mauvaises. La triste vérité est que si vous n'avez pas au moins 1 500 000€ à placer, il sera compliqué de trouver un bon conseil en gestion de patrimoine dans une banque conventionnelle : ce n'est pas rentable et bien trop politisé. Je suis finalement parti avec mes 15 000€ que j'ai transférés sur mon compte courant en dollars. J'ai commencé par perdre un peu mais avec le temps, cet investissement s'est trouvé être le plus rentable que j'aurais pu espérer compte tenu du risque. J'ai fait exprès de vous donner 2 conséquences liées à la baisse de l'Euro depuis 3 ans :
  • Le premier — la perte de votre pouvoir d'achat — n'est pas très réjouissant.
  • Le second est un investissement au contraire très rentable pour peu que l'on se soit donné la peine de sortir des sentiers battus.
Ce sont les 2 faces d'une même pièce. Alors certes il est plus facile de pester, se lamenter et me traiter d'oiseau de malheur mais pour ceux qui font l'effort de prendre les choses en mains et d'agir pour leur avenir, je peux vous assurer de nombreuses réjouissances. À commencer par la fierté retrouvée. Olivier Perrin, Le vaillant petit économiste.